comparateur assurance
Complémentaires
Assurances privées

Complémentaires

L’assurance complémentaire de soins est facultative et vous permet de bénéficier de nombreuses prestations non couvertes par l’assurance maladie de base. En clair, elle vous donne une protection plus étendue et vous procure plus de confort.

 

Besoin d'une assurance Complémentaires?

Demandez une offre >
 

A quoi sert l’assurance complémentaire ?

Comme son nom l’indique, elle complémente l’assurance maladie et prend la relève là où les prestations de base s’arrêtent. Elle vous donne ainsi accès à une palette de soins alternatifs et à des prestations plus étoffées.
 

L’assurance complémentaire est-elle obligatoire ?

Non, elle est facultative, contrairement à l’assurance-maladie.

 

L’assurance complémentaire est-elle indispensable ?

Non. Les prestations de soins essentielles sont couvertes par l’assurance maladie. Toutefois, elle est utile, dans la mesure où elle vous donne accès à de nombreux soins non remboursés par la LaMal et à un large éventail de prestations.

Les prestations les plus souvent souscrites sont l’hospitalisation dans toute la Suisse (qui vous permet d’être soigné en dehors de votre canton de domicile), l’hospitalisation en division privée ou semi-privée, les soins alternatifs (massages, ostéopathie, réflexologie, etc.) et l’assurance d’indemnités journalière en cas de pépin.

Certains produits participent aussi aux frais de fitness, aux soins dentaires, aux vaccins, aux cures dans les stations thermales, aux frais de ménage, etc.

 

Puis-je être assuré pour la LaMal dans une compagnie et pour les complémentaires auprès d’une autre ?

Tout à fait. Les deux assurances ne sont pas liées.
 

Puis-je me voir refuser l’accès à une assurance complémentaire

Oui. Contrairement à la l’assurance maladie, un assureur peut très bien vous refuser pour une complémentaire. Les personnes âgées et souffrant d’antécédents médicaux sont considérées comme de mauvais risques. L’assureur peut aussi émettre une réserve, c’est-à-dire ne pas entrer en matière sur les traitements des maladies mentionnées dans la réserve. Par exemple, un patient souffrant d’arthrose pourra se voir refuser l’accès à l’ostéopathie. Moralité : mieux vaut souscrire jeune et en bonne santé !
 

Quand puis-je modifier mon assurance complémentaire

Vous pouvez en tout temps faire une demande pour modifier votre assurance complémentaire, en améliorant votre couverture ou, au contraire, en supprimant des prestations. En principe, les demandes se font pour la fin d’une année civile, avec un préavis de 3 à 6 mois. L’assureur est libre d’y répondre favorablement, en fonction de votre historique
 

Quand puis-je changer d’assureur pour l’assurance complémentaire ?

Impossible de répondre, cela dépend des conditions stipulées dans votre contrat. La plupart des contrats ont une durée de cinq ans. Une mise en garde : soyez certains que votre nouvel assureur vous accepte aux mêmes conditions et sans réserves avant d’annuler votre ancienne police. Vous pouvez utiliser une lettre type mise à votre disposition sur le site de Billiga.
 

Puis-je donner des faux renseignements pour remplir le questionnaire médical en vue d’être accepté par une assurance complémentaire ?

Non. Sachez qu’un assureur peut vous réclamer toutes les prestations qu’il a dû rembourser à titre rétroactif et que vous pouvez être poursuivi pénalement pour avoir donnée des faux renseignements.
 

L’assurance complémentaire rembourse-t-elle les médicaments non pris en charge par l’assurance maladie ?

Cela dépend du médicament et de l’assureur. Mais de nombreux médicaments qui ne figurent pas sur la « liste des spécialités » de l’Office de la Santé Publique sont remboursés (parfois à 100%) par les complémentaires. C’est le cas des médicaments phytothérapiques ou homéopathiques, notamment.
 

Quels sont les avantages et les inconvénients lorsque je suis assuré auprès de deux assureurs pour l’assurance de base et l’assurance complémentaire?

Le principal inconvénient, c’est que les assurés doivent chaque fois se demander quel assureur paie la facture. Par exemple, depuis janvier 2012, l’homéopathie, la phytothérapie et la médecine chinoise sont réapparues dans le catalogue de base de l’assurance maladie. Mais celle-ci ne prend en charge que les 180 premières minutes ! Au-delà, les factures sont du ressort de la complémentaire.

Le principal avantage réside dans la praticité : un seul assureur et un seul interlocuteur pour votre santé.

 

Comment économiser des primes tout en souscrivant une assurance complémentaire ?

Il s’agit avant tout de bien choisir les options dont vous avez besoin. Certains assureurs offrent des rabais pour toute la famille, des réductions pour la signature de contrats à long terme ou encore des escomptes pour un paiement annuel plutôt que mensuel.
 

Si je m’assure pour l’assurance de base et l’assurance complémentaire auprès de la même compagnie, puis-je bénéficier d’un rabais supplémentaire ?

Oui, mais peu d’assureurs proposent cette possibilité.