Billiga, c'est beaucoup plus qu'un comparateur de prix pour les assurances automobile, maladie, juridique, RC ou ménage. Il est vrai que nous offrons incontestablement les meilleurs tarifs pour les assurances RC d'entreprises, accident LAA, perte de gain ou encore l'assurance juridique pro. Mais Billiga est surtout le premier moteur à enchères inversées pour assurances, un système bien supérieur au traditionnel comparateur de prix. Ce système vous met vraiment à la place du conducteur et vous permet ainsi de comparer vous-mêmes des assurances et couvertures véritablement équivalentes. Enfin pour vous accompagner, nous avons sélectionné des courtiers en assurance réputés pour leur professionnalisme, et ceci avant même que les utilisateurs eux-mêmes ne laissent leurs appréciations.

Besoin d'aide?
Assurance vie / Risque pure

Assurance vie / Risque pure

Comparez

Cela prend moins de 2 minutes et c'est sans engagement.


Les assurances risque pur désignent deux types de produits de l’assurance vie : l’assurance risque décès et l’assurance incapacité de gain. La première verse un capital à un membre de la famille, un partenaire ou un associé, en cas de décès de l’assuré. La seconde garantit une rente au propre assuré, si celui-ci n’est plus capable de gagner sa vie dans l’exercice d’une activité lucrative.

On parle de risque pur car aucune épargne n’est constituée : l’assurance n’assure que le risque décès ou le risque incapacité de gain. L’assuré ne touche donc rien tant qu’il est vivant ou en bonne santé. L’assurance risque pur est résiliable en tout temps, sans pénalité.


Plus d'informations sur les Assurances privées sur billigamag.ch



A propos de billiga


Grâce à Billiga.ch, vous avez accès à une multitude de courtiers qui ont accepté de se mettre en situation de concurrence afin de revoir vos primes à la baisse. Par le biais de notre système d'enchères "à l'envers", ils vont vous proposer, chacun leur tour, leur meilleure offre n'hésitant pas à vous restituer leur commission d'acquisition afin de faire baisser vos primes.

Vidéo

Comment placer une enchère?

Comment placer une enchère?

F.A.Q. Billiga

Tout savoir sur l'assurance Assurance vie / Risque pure

Vous ne trouvez pas la réponse à votre question ? Posez votre question ici.


  • Comment sont fixées les primes de l’assurance pour incapacité de gain ?

    Elles sont fixées en fonction du capital assuré, de l’âge et de la santé de l’assuré, ainsi que du délai d’attente choisi.

  • Reçois-je automatiquement une rente si je ne suis plus en mesure de travailler ?

    Non. D’abord, il faut que votre invalidité soit établie et calculée, soit par l’AI, soit par votre assureur. Un degré d’invalidité jusqu’à 25% ne vous donne droit à aucune rente. De 25% à 65%, vous recevez une rente partielle et dès 66%, une rente complète. Mais il vous faudra patienter jusqu’au délai d’attente que vous avez choisi au moment de souscrire la police. Celui-ci est en général compris entre 3 et 24 mois.

  • A qui s’adresse l’assurance pour incapacité de gain ?

    Elle s’adresse avant tout aux indépendants, qui ne bénéficient souvent pas des protections financières indispensables. Certains salariés peuvent aussi l’utiliser à titre privé, pour compléter des prestations insuffisantes. Enfin, elle permet aux personnes non actives de compenser les charges supplémentaires (transport, soins, etc.) qui résulteraient d’une invalidité.

  • A quoi sert l’assurance pour incapacité de gain ?

    Cette assurance intervient lorsque l’assuré n’est plus en mesure de gagner sa vie avec l’activité lucrative qu’il exerçait jusque-là. L’assurance verse alors une rente jusqu’à la retraite ou jusqu’à l’amélioration de la condition de l’assuré. Elle couvre l’incapacité de gain découlant d’une maladie ou d’un accident.

  • Puis-je déduire les primes payées de mes impôts ?

    Tout à fait. Vous pouvez déduire de votre revenu imposable les montants investis jusqu'à concurrence du montant maximal fixé par le législateur.

  • Comment la prime est-elle calculée ?

    En fonction de l’âge d’entrée, de la durée du contrat et du capital assuré. L’état de santé joue aussi un rôle.

  • Faut-il choisir le capital assuré constant ou le capital assuré décroissant ?

    Cela dépend du besoin de fortune de votre bénéficiaire. Le capital assuré constant reste le même pendant toute la durée du contrat. Les primes ne bougent pas non plus.

    Dans le cas du capital assuré décroissant, le capital fixé diminue chaque année d’un montant identique. En contrepartie, les primes diminuent aussi. L’assurance décès à capital décroissant est souvent utilisée comme garantie pour le remboursement d’une hypothèque : par exemple dans le cas d’époux exerçant une activité lucrative qui achètent une maison et comptent réduire fortement leur hypothèque en 10 ans. Comme ils devront faire face à de nombreuses autres charges durant cette période, si l’un d’eux décède, l’autre ne pourra pas assumer tout seul. Par contre, par la suite, il pourra facilement payer toutes les traites et n’aura plus besoin du 100% du capital assuré.

  • Quelle est la différence entre la variante risque décès sur une tête et sur deux têtes ?

    L’assurance risque décès sur une tête assure une seule personne. En cas de décès de l’assuré, la prestation en espèces inscrite dans la police est versée à un bénéficiaire désigné par l’assuré. Cette solution est prisée dans le cas où des membres de votre famille économiquement dépendants de vous (femme, enfants, parents, etc.). Vous assurez ainsi les conséquences économiques de votre décès.

    L’assurance risque décès sur deux têtes assure deux personnes simultanément. En général, les deux mêmes personnes sont désignées comme bénéficiaires. Cette méthode est préférée par les individus qui sont financièrement indépendants (couple ou deux associés), mais qui désirent se protéger mutuellement des conséquences économiques du décès de l’un ou de l’autre.

  • Qui est susceptible de contracter une assurance risque décès ?

    Tout le monde, à part ceux qui n’ont ni partenaire, ni héritiers. Plus spécifiquement, il s’agit d’une assurance prisée par les propriétaires : avec le capital versé en cas de décès, le partenaire survivant pourra rembourser le prêt hypothécaire sans avoir à vendre la maison.

    Elle est aussi destinée aux couples vivant en union libre, car l’assuré peut choisir librement son bénéficiaire et les héritiers du défunt ne peuvent pas contester le droit du partenaire de recevoir le capital décès.

    Enfin, elle est idéale les associés en affaires. L’assurance est utilisée soit comme gage à la banque pour obtenir des prêts, soit pour assurer la survie de l’entreprise en cas de décès d’un des associés.

  • A quoi sert l’assurance risque décès ?

    Dans le risque décès, l’objet de la protection est le risque que l’assuré décède avant la fin du contrat. En cas de vie à l’échéance du contrat, l’assuré ne reçoit donc rien.

    On distingue deux variantes du nombre de personnes assurées : une ou deux personnes. Quant à la prestation d’assurance, elle peut prendre les traits d’un capital décès constant ou d’un capital décès décroissant.

  • Quand parle-t-on d’assurance risque pur ?

    Dans le jargon, le risque pur définit deux types de produits totalement différents :
    ·         l’assurance risque décès (capital versé à un bénéficiaire lors du décès de l’assuré)
    ·         l’assurance en cas d’incapacité de gain (rente versée à l’assuré en cas d’incapacité de travail)

    A la différence des assurances vie classiques, ces produits n’offrent pas une protection financière complète pour sa retraite. Mais leurs primes sont beaucoup plus intéressantes.